Le vélo dans le Grand Lyon

Tout sur le vélo à Lyon et surtout Vélo'V le nouveau chouchou du Gd Lyon et de JCDecaux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pays-Bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Derje Boven
Cycliste pro


Nombre de messages : 252
Age : 37
Localisation : Les Roches de Condrieu (38)
Date d'inscription : 22/06/2005

MessageSujet: Pays-Bas   Jeu 9 Avr 2009 - 19:15

“I want to ride my bicycle, I want to ride my bike”. On pourrait considérer la chanson « Bicycle race » de Queen comme l’hymne officieux des Pays-Bas. Et ce n’est pas moi qui le dit, mais le ministère des transports hollandais, dans une magnifique brochure sur l’usage du vélo et la politique cycliste aux Pays Bas, actualisée en 2009 et désormais disponible en Français.

On y apprend plein de choses intéressantes et qui pourraient inspirer beaucoup de monde en France, depuis les élus et les techniciens des villes en passant par les automobilistes qui pourraient avantageusement se mettre au vélo!

En moyenne, les Néerlandais effectuent 26% de leurs déplacements à bicyclette, ce qui constitue un record européen et sans doute aussi un record mondial. Dans certaines villes hollandaises, la part du vélo dans les déplacements monte même à 38% (Groningue), 37% (Zwolle) et même plus de 30% pour Amsterdam. Les principales villes enregistrent des scores compris entre 35% et 40%.

A titre de comparaison, les Français effectuent en moyenne seulement 5% de leurs déplacements à bicyclette, avec des maximums de 12% (Strasbourg) et 10% (Avignon). On voit le chemin qui reste à parcourir et les marges de progression de la pratique du vélo en France…

En outre, on constate que plus la pratique du vélo est importante et moins les accidents de vélo sont nombreux. Les Pays-Bas ont ainsi un des taux d’accidentologie vélo le plus faible d’Europe. Il n’y a pas de secret, la multiplication des aménagements cyclables, des réseaux cyclables cohérents et l’omniprésence des vélos sur les routes et les rues jouent dans le sens de la sécurisation de la pratique vélo. Les risques pour les cyclistes sont ainsi réduits dans les pays où l’utilisation de la bicyclette est intensive.

Parmi les anecdotes amusantes, on apprend dans cette brochure très bien documentée que les Pays-Bas sont le seul pays d’Europe à compter plus de bicyclettes que d’habitants! (Les Néerlandais possèdent en moyenne 1,11 vélo par personne)

Une politique cycliste efficace

La question de l’utilisation abondante du vélo aux Pays-Bas se pose régulièrement. La réponse à cette question est malaisée, même s’il est manifeste que de nombreux facteurs se conjuguent pour expliquer cette situation. Les facteurs morphologiques et spatiaux sont patents : il est bien évidemment plus agréable de pédaler sur un polder plat que dans une zone vallonnée. En outre, dans les villes néerlandaises compactes, de nombreux déplacements peuvent aisément s’effectuer à vélo en termes de distance.

De plus, des facteurs culturels enracinés dans l’histoire jouent également un grand rôle. Le vélo est à ce point ancré dans l’esprit des Néerlandais que pratiquement chaque enfant reçoit encore, à l’âge de quatre ans environ, son premier vélo – et apprend à l’utiliser.

Les arguments en faveur du vélo sont écrasants : le vélo est durable, sain, à émission zéro de tout, silencieux et propre, bon marché à l’achat et dans la fourniture d’infrastructures, efficace au niveau de l’espace et de la circulation, il améliore la circulation dans les villes et la qualité de la vie dans les zones résidentielles.

Sous cette perspective, la politique antivélos acharnée de certaines villes européennes est encore plus regrettable. Malgré tous ces arguments, la raison qui pousse les Néerlandais à faire du vélo, est ailleurs. Les Néerlandais aiment le vélo, tout simplement, ils trouvent cela relaxant, flexible et ils considèrent qu’il s’agit du moyen de transport urbain le plus pratique.

Tous ces facteurs sont bien évidemment sous-tendus par l’important pilier “politique” ; la politique - cycliste – est efficace aux Pays-Bas – et les exemples qui en témoignent sont légion.

Pour que la société puisse profiter de tous les avantages de la bicyclette, il faut absolument que les gens fassent du vélo. Et pour que les gens fassent du vélo, il faut que cela soit agréable, relaxant et sûr. On peut y parvenir avec ce qu’on a l’habitude d’appeler une bonne «politique cycliste ». La politique cycliste marche aux Pays-Bas – cela est on ne peut plus clair.

Pourquoi développer la pratique du vélo

Les Pays-Bas jouissent en effet d’une solide réputation cycliste, mais le vélo est devenu un phénomène à la mode au niveau mondial. Il occupe désormais une position importante dans les transports et dans la politique de la circulation routière de nombreux pays. Cela s’explique par un certain nombre de raisons pertinentes.

Premièrement : La circulation dans les villes se fluidifie. Le vélo occupe très peu de place dans la circulation comme dans les parkings et il est très flexible dans les déplacements de porte-à-porte. Aussi le vélo est-il souvent considéré comme le « dégrippant » du système de circulation urbaine.

Deuxièmement : Avec la marche à pied, le vélo est de loin la façon la plus durable de se déplacer. Pas d’émission, pas de bruit.

Troisièmement : Le vélo c’est la santé. Il permet de faire très facilement l’exercice physique dont on a besoin tous les jours. En faisant du vélo, on lutte non seulement contre l’obésité mais aussi contre les maladies cardiovasculaires, le diabète, le cancer. La forme et la santé des gens s’améliorent.

Association vélo et transports en commun

En Hollande, environ 33 % de tous les voyageurs en train prennent leur vélo pour se rendre de leur domicile à la gare, chiffre exceptionnel si on le compare avec la réalité française. Un autre tiers des voyageurs vient à pied et le solde, avec un autre transport en commun ou la voiture.

L’explication de la quote-part élevée de la bicyclette s’explique principalement par le fait que 45% de tous les Néerlandais vivent à moins de 3 km d’une gare, ce qui constitue une distance très acceptable à vélo. Derrière ce chiffre, on mesure toute l’importance des politiques d’urbanisme et d’aménagement du territoire.

Jusqu’à présent, l’estimation du nombre de vélos (escomptés) dans les gares a toujours été trop faible. Aux heures de grande fréquentation, plus de 20.000 vélos sont recensés à Amsterdam Centraal et pratiquement autant à Leiden Centraal.

Le plus grand parking pour vélos est à l’heure actuelle prévu en gare d’Utrecht Centraal : pas moins de 17.500 emplacements (non) surveillés. Comparez avec la gare de votre ville, si elle possède une trentaine d’emplacements vélo, c’est le bout du monde!

Des autoroutes pour vélos

Enfin, en termes d’approches novatrices, la Hollande est sans doute le premier pays au monde à avoir créé une “autoroute pour vélos”.

La province néerlandaise du Brabant septentrional a en effet convié en 1998 toutes les communes à concevoir un itinéraire cyclable type, en vue de stimuler l’amélioration des liaisons interlocales à vélo. Le projet envoyé par la commune de Breda a été choisi.

L’autoroute pour vélo est une liaison cyclable de 7 km entre Breda et EttenLeur. L’aménagement de cette autoroute vise à assurer la continuité et la visibilité sur l’ensemble du trajet. Ce réseau octroie la priorité aux cyclistes à tous les croisements – exception faite d’un carrefour. Les pistes cyclables asphaltées sont revêtues d’une couleur rouge identifiable.

Trois abris et aires de repos ont été aménagés le long du tracé, où les cyclistes peuvent consulter des informations à propos de cette voie.

On souhaiterait que le “plan de relance” de l’économie française finance des autoroutes pour vélos plutôt que des autoroutes à voitures qui augmentent leur circulation et nécessitent régulièrement de nouvelles autoroutes pour lutter contre la congestion des autoroutes précédentes…

Enfin, la brochure présente de nombreuses fiches de cas et d’exemples illustrés de ce que les villes hollandaises font en matière de politique cyclable. Des exemples à méditer pour l’ensemble des villes françaises…

Et surtout, après avoir lu cette brochure rafraîchissante, on a envie que d’une seule chose, sortir faire un tour avec son vélo…

http://carfree.free.fr/index.php/2009/04/09/le-velo-aux-pays-bas-en-2009/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://derje.blogspot.com/
 
Pays-Bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 6eme Rallye du Pays de Montbeliard (9-10/10/ 2010) [Terminé]
» Règlementation sur le Pays Basque
» Acheter ses pièces de ZX/Xsara en Chine ou autres pays.. (ebay etc)
» Rallye du Pays de Caux
» Quel est le meilleur pays de ce continent selon vous...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le vélo dans le Grand Lyon :: Divers :: Le vélo hors du Grand Lyon-
Sauter vers: