Le vélo dans le Grand Lyon

Tout sur le vélo à Lyon et surtout Vélo'V le nouveau chouchou du Gd Lyon et de JCDecaux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lyon Citoyen de Juin 2010 - n° 86

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Derje Boven
Cycliste pro


Nombre de messages : 252
Age : 37
Localisation : Les Roches de Condrieu (38)
Date d'inscription : 22/06/2005

MessageSujet: Lyon Citoyen de Juin 2010 - n° 86   Mer 16 Juin 2010 - 12:29

Editorial de Gérard Collomb

L’effet Vélo’v

Au-delà de son succès, le mérite de Vélo’v est de stimuler la mutation des comportements pour nous déplacer. Certes, le vélo en libre-service, dont Lyon est précurseur, contribue depuis cinq ans à la diminution de la circulation automobile. Mais pour passer de 780 000 véhicules transitant dans la ville à 650000, soit une baisse de plus de 20%, il a fallu sept ans et le déve loppement simultané de tous les modes de déplacement. Le résultat est, aujourd’hui, que ce rééquilibrage est irréversiblement engagé et qu’il est perceptible dans l’apaisement de l’espace public. Symbole fortement visible de ce rééquilibrage, Vélo’v nous incite quotidiennement, même si nous ne sommes pas cyclistes, à changer nos comportements pour nous déplacer.

Ce changement de comportement commence souvent par une question simple : ce matin, suis-je obligé d’utiliser ma voiture ? La réponse est dans l’éventail des modes de déplacement dont nous poursuivons le développement tant à Lyon et agglomération que sur l’aire métropolitaine.
A mesure que nous progressons, nous offrons à davantage de Lyonnais le moyen de choisir librement leur mode de déplacement et non plus de s’y résoudre par nécessité. C’est à cette aune que peut se mesurer la pertinence de notre stratégie.

Cette stratégie prend en compte la voiture individuelle. Celle-ci doit avoir sa place, sa juste place, dans la ville comme à ses entrées. Tout en multipliant et affinant ses dessertes, il faut être conscient que le réseau TER ne peut se substituer à tous les véhicules des première et deuxième couronnes. C’est pourquoi l’achèvement du tronçon ouest du périphérique (TOP) est nécessaire. Le Grand Lyon est prêt à en assumer la maîtrise d’ouvrage dès lors que ce tronçon est destiné à la circulation locale. Ce qui implique que l’Etat s’engage sur les infrastructures permettant de relier les autoroutes A89, A6, A46 au nord et A 45, A7 au sud ; faute de quoi le TOP bouclé serait emprunté par le trafic national et international, comme l’est depuis près de 40 ans le tunnel sous Fourvière… Progresser dans l’organisation des déplacements à Lyon même et continuer de bénéficier de l’effet Vélo’v est indissociable de la maîtrise des accès automobiles à notre agglomération.

Le Maire de Lyon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://derje.blogspot.com/
Derje Boven
Cycliste pro


Nombre de messages : 252
Age : 37
Localisation : Les Roches de Condrieu (38)
Date d'inscription : 22/06/2005

MessageSujet: Re: Lyon Citoyen de Juin 2010 - n° 86   Mer 16 Juin 2010 - 13:15

Déplacements : Lyon au tournant

Moins (beaucoup moins) de voitures, davantage de trajets à pied, en métro, en bus, en tram, en train, à vélo, en “alternatif”…, le problème des déplacements à Lyon serait-il en passe d'être réglé ? Ne nous emballons pas. Mais on est à un tournant. Décisif. La pente est la bonne mais il reste des obstacles. Principalement dans les têtes et aux portes de la ville.

C'EST LE 5E ANNIVERSAIRE DE VÉLO'V. COMME PROMIS, DES FONDUS GRIMPENT LA SAINT-BARTH À L'ASSAUT D'UN TEE-SHIRT DE BEN TANDIS QU'UNE FOURMILIÈRE ROUGE ET grise casse-croûte sur les berges du Rhône ; curieusement, on parle voitures : moins 21 % dans Lyon depuis 2001 ! Ce qui fait dire à certains que «ça y est, l'ère du tout bagnole a switché». «L'important, nuance Jean-Louis Touraine, Premier adjoint au maire en charge du secteur, est que les Lyonnais aient le choix entre tous les modes de déplacement ; il nous appartient de leur donner les moyens de pouvoir vraiment choisir ; et là, nous sommes en bonne voie»…

Métro, bus, tram : + + +
«Concernant la voiture (qui a toute sa place dans notre stratégie), poursuit l'élu, nous savions que si nous ne faisions rien, nous allions dans le mur ; aussi nous avons agi et nous agissons. Progressivement». Mais sûrement et sur tous les tableaux. A partir de 2008 et jusqu'en 2014, le Sytral investit 1 milliard d'euros pour améliorer et développer le réseau : prolongement du métro à Oullins (mise en service : 2013), extension du T1 à Montrochet (2014), de T2 à Bron (2012), de T4 à Part-Dieu (2013), réorganisation complète du réseau de surface (Atoubus : 2011), achèvement de l'accessibilité totale dans les 6 ans, parcs relais de la Soie et la Duchère (cette année)…, tandis que dès cet été le Département mettra en service Rhônexpress de Part-Dieu à Lyon-Saint Exupéry.

En douceur
Simultanément au développement du réseau de transports en commun se tisse le réseau des déplacements doux qui étend le domaine des cyclistes et piétons. Dans l'agglomération, le réseau cyclable est en train de passer de 320 km (2009) à 520 (2014) et vise 920 en 2020. Parmi les gros ouvrages en cours : les berges du canal de Jonage et la passerelle de la Cité internationale (achèvement 2011), le prolongement de l'itinéraire cyclable T4 de Part-Dieu à Etats-Unis (2013), puis viendront le tube modes doux du tunnel de la Croix-Rousse (2014) et les passerelles de la Confluence sur le Rhône et la Saône. S'y ajoutent les rues à double sens cyclable, les couloirs de bus mixtes, les zones de rencontre (20 km/h). Et la zone 30 de la Presqu'île (500 ha) dont les aménagements sont en cours. Sur ce territoire, on constate déjà une diminution des ralentis sements due à la fois à la régulation de la vitesse et à la nouvelle réglementation du stationnement.

Partager
Sur le modèle de la Presqu'île, celle-ci vient d'être étendue aux 9 arrondissements : au total, 32000 places payantes (sur 100 000 gratuites dont 6000 dans 18 parcs relais) de 9h à 19h, avec hausse tarifaire pour le paiement continu et maintien du tarif résident (sauf forfait mensuel : de 14 à 16€). Les uns trouvent la note salée, les zones et plages payantes trop étendues ; les autres, «pas assez dissuasive» et la mesure trop timorée. «Notre objectif est le partage équitable de l'espace public, rappelle Jean-Louis Touraine, tous les modes de déplacement doivent cohabiter, la voiture comme les autres, à sa juste place». Avis partagé par l'Union des comités d'intérêts locaux à ceci près qu'«une harmonisation des politiques de stationnement de Lyon et Villeurbanne serait bienvenue», suggère le président de l’UCIL, Michel Salager, tout en pointant le problème crucial de l’approche de Lyon par les habitants des 1re et 2e couronnes.

Du TER au TOP
Une partie de la réponse est déjà dans le développement de Real, le réseau TER couplé aux transports urbains (avec titre unique de paiement) dont l’ouverture de la gare Jean-Macé a contribué à faire s’envoler la fréquentation (15 millions de voyageurs par an, +30% depuis 2005) et illustre le développement de l'offre : plus de 700 trains par jour, 80 % du matériel neuf ou modernisé et de nouvelles dessertes à venir dont Sain-Bel (2011), Brignais (2012) puis Trévoux. «Nous sommes pour le développement des TER, précise Michel Salager, mais cela ne dispense pas de réaliser le bouclage du TOP et le grand contournement Ouest». A qui le dites-vous !, pourrait lui répondre Gérard Collomb, qui vient de confirmer que la maîtrise d’ouvrage de l’achèvement du tronçon ouest du périphérique (TOP) peut être assumée par la Communauté urbaine (Grand Lyon) pour le trafic d'agglomération, dès lors que l'Etat s'engage sur les infrastructures permettant de relier les autoroutes A 89, A 6, A 46 au nord et A 45, A 7 au sud ; faute de quoi le TOP bouclé serait un aspirateur pour le trafic national. Ce qui ne serait pas sans rappeler un certain tunnel sous Fourvière…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://derje.blogspot.com/
Derje Boven
Cycliste pro


Nombre de messages : 252
Age : 37
Localisation : Les Roches de Condrieu (38)
Date d'inscription : 22/06/2005

MessageSujet: Re: Lyon Citoyen de Juin 2010 - n° 86   Mer 16 Juin 2010 - 13:20

REPÈRES DÉPLACEMENTS

De part en part
• Marche à pied : 33%
• Deux roues : 2,2%
• Transports en commun : 16,8%
• Voiture : 47,4% (52% en 1995)

Moins de voitures en ville
650000 véhicules/jour soit -21% (2001)

Réseau TCL
1,4 million de voyages/jour avec :
• 4 lignes de métro,
• 2 funiculaires
• 4 lignes de tram
• 100 lignes de bus

Real (TER)
(sur l’aire métropolitaine : 500 communes, 4 départements)
• 15 millions de voyages/an (+ 30% entre 2005 et 2008)
• 700 trains/jour
• 80%du matériel neuf ou modernisé

Réseau cyclable
(agglomération)
• 2009 : 320 km
• 2014 : 520 km
• 2020 : 920 km
• Arceaux : 1000 par an (pour atteindre 10000 en 2014)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://derje.blogspot.com/
Derje Boven
Cycliste pro


Nombre de messages : 252
Age : 37
Localisation : Les Roches de Condrieu (38)
Date d'inscription : 22/06/2005

MessageSujet: Re: Lyon Citoyen de Juin 2010 - n° 86   Mer 16 Juin 2010 - 13:23

AUTREMENT MAIS COMMENT ?

Des PDE aux PDIE
Quand une entreprise veut inciter ses salariés, clients, fournisseurs à se déplacer autrement qu’en voiture individuelle, elle met en place un PDE (Plan de déplacement d’entreprise). Dans l’agglomération, les PDE se sont multipliés. Au point que depuis 2006, le Grand Lyon encourage les Plans de déplacement “Inter” entreprises (PDIE) qui mutualisent les PDE d’un même territoire. Huit sont aujourd’hui engagés dans cette démarche dont des parcs technologiques, la vallée de la chimie, les commerçants de la Presqu’île et du 7e… Total : 370 entreprises soit 20000 personnes.

Autolib : ça démarre
Un abonnement mensuel et une tarification au kilomètre. Tout est compris : assurance, entretien, parking attribué et carburant. On réserve, on prend la voiture et on la ramène. Terminé. Actuellement, Autolib’ propose 70 véhicules 24h/24 et 7j/7 dans les parcs LPA. Etude en cours pour des stations en surface.

Pedibus : ça enfle
C’est un convoi pédestre pour aller à l’école encadré par des parents. Sur un même parcours, des stations virtuelles permettent aux enfants inscrits de prendre le groupe en marche. Actuellement : 156 lignes quotidiennes soit 76 écoles et plus de 3 000 enfants concernés. Pour mettre en place un Pedibus : www.grandlyon.com.

Covoiturage : ça explose
A lui seul, le site covoiturage.fr organise 40000 déplacements collectifs par semaine ! Il y en a d’autres. Pour l’agglomération, le portail www.covoiturage-grandlyon.com vous lie en un clic à l’offre la plus proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://derje.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lyon Citoyen de Juin 2010 - n° 86   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lyon Citoyen de Juin 2010 - n° 86
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» manifestation de la FFMC 84 le 19 juin 2010
» Montée alpes d'Huez en electrique 27 Juin 2010
» Corny 2010 26/27 juin 2010
» BURGMAN 650 Genuine juin 2010
» Tournoi du TT Linselles du 12 et 13 juin 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le vélo dans le Grand Lyon :: Vélo'V :: Les médias en parlent...-
Sauter vers: