Le vélo dans le Grand Lyon

Tout sur le vélo à Lyon et surtout Vélo'V le nouveau chouchou du Gd Lyon et de JCDecaux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Piétons, cyclistes : risques mortels à tous les coins de rue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Derje Boven
Cycliste pro


Nombre de messages : 252
Age : 37
Localisation : Les Roches de Condrieu (38)
Date d'inscription : 22/06/2005

MessageSujet: Piétons, cyclistes : risques mortels à tous les coins de rue   Mer 3 Nov 2010 - 10:51

Les usagers de la route les plus fragiles sont toujours les mêmes. Piétons, cyclistes demeurent les plus vulnérables. Avec la multiplication des moyens de déplacement, leur circulation, si elle en est facilitée, n'en reste pas moins dangereuse.

Macabre Halloween 2010. Trois fillettes traversent dimanche soir à un passage piéton à Riorges. Il pleut, il fait nuit. Une voiture les fauche. Une d'entre elles en perdra la vie. Ce drame ronnais de la route qui s'est répété hier soir (voir encadré) témoigne de la vulnérabilité toujours prégnante des piétons comme des deux-roues. A fortiori la nuit.

« Toutes les catégories d'usagers font des erreurs, le problème c'est que lorsque deux piétons le nez en l'air cognent l'un dans l'autre, ça donne une bosse. Quand c'est un piéton contre une voiture, c'est forcément un blessé grave », constate Yves Gascoin, président de l'association lyonnaise Droit des piétons. « Une seule chose à faire : faire respecter les limitations de vitesse. A Lyon, il faut que les élus élargissent les périmètres des zones 30 et surtout qu'ils aménagent la route en rétrécissant les voies et en construisant des cassis. »

Tramway, bus, moto, voiture, vélo, piéton...la multiplication des moyens de déplacements à Lyon n'est-elle pas un risque supplémentaire pour les usagers de la route les plus fragiles ? Pas selon Gilles Vesco, élu à la communauté urbaine du Grand Lyon en charge de la politique des déplacements : « Le réseau de 80 km de bandes cyclables et la zone 30 permettent de rééquilibrer les espaces de circulation. Les vélos pacifient le trafic. La cohabitation est possible. » Pour autant, il suffit de se promener en centre-ville pour s'apercevoir que la faune des usagers motorisés ou pas ne suit pas toujours à la lettre les règles de base de sécurité. En cinq ans, sur l'agglomération, 2 071 piétons ont été blessés, 45 tués, sur cette même période de 2005 à 2009, 601 cyclistes ont été accidentés, 9 en sont morts, 2 443 motos ont été impliquées dans des accidents, 45 décès sont à déplorer. « Ce sont les motards pour lesquels l'accidentologie est lourde », poursuit Gilles Vesco. En août, la police et la ville de Lyon lançaient une campagne de prévention pour inviter les piétons à faire preuve de plus d'attention et de prudence. Trois mois plus tard, il est encore trop tôt pour tirer des conclusions sur son impact auprès des usagers : « Ce qui est inquiétant c'est que nous n'arrivons plus à faire baisser le nombre d'accidents avec nos moyens classiques, les contrôles, notre présence aux points les plus noirs de la route », déplorait hier le commandant Crastes, chargé de mission Sécurité routière à la Direction départementale de la sécurité publique.




http://www.leprogres.fr/fr/permalien/article/4079874/Pietons-cyclistes-risques-mortels-a-tous-les-coins-de-rue.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://derje.blogspot.com/
Derje Boven
Cycliste pro


Nombre de messages : 252
Age : 37
Localisation : Les Roches de Condrieu (38)
Date d'inscription : 22/06/2005

MessageSujet: Re: Piétons, cyclistes : risques mortels à tous les coins de rue   Mar 1 Mar 2011 - 11:14

Le nouveau code de la rue est en place depuis quatre mois. S’il vise à donner une plus grande légitimité aux déplacements écolos, il ne crée pas le consensus entre tous les usagers. Reportage dans les artères lyonnaises

Début d’après-midi, rue de Créqui, dans le 6 e arrondissement de Lyon. Les automobilistes en fil indienne sur leurs voies respectives, quelques cyclistes sur la piste cyclable, les piétons sur le trottoir. En apparence, la situation idéale est de vigueur, tant au niveau de la circulation que sur l’aspect sécuritaire. Bien que les choses semblent s’améliorer, grâce au code de la rue et les différents aménagements cyclables qui voient le jour de plus en plus, tout n’est pas encore parfait. L’exemple ne tarde pas à arriver, la rue Servient, près de la Part-Dieu. Un jeune en vélo zigzague sur le trottoir entre les piétons. Il s’agit de Cédric, 19 ans. Il justifie sa pratique : « En général, j’évite la circulation en passant par les trottoirs. Je me sens plus en sécurité là, que coincé entre deux voitures ». Les cyclistes sur le trottoir, voilà ce qui fait grincer des dents l’une des commerçantes du quartier : « Les jeunes roulent à pleine allure en vélo le long des vitrines, quand ce n’est pas sur la ligne de tram. Ils utilisent la sonnette à foison. C’est assez énervant, surtout quand il faut s’écarter pour ne pas se faire percuter ». La cohabitation semble donc parfois difficile entre cyclistes et piétons. Néanmoins, Marius, 53 ans, tempère : « Le plus souvent, les cyclistes respectent leurs voies de circulation. Pour moi, le problème c’est qu’ils ne font pas attention aux voitures derrière eux et qu’ils ne respectent pas assez les feux de circulation. J’ai déjà vu une personne se faire happer à cause d’indications incertaines et de son imprudence ».

Les risques inconsidérés de certains cyclistes peuvent en effet dérouter les automobilistes. Pour Nicolas, 35 ans, l’attention va dans les deux sens : « Les cyclistes, c’est comme des piétons. Ils sont particulièrement vulnérables et fragiles. Donc, même si on est pressé, maîtriser son véhicule et ralentir quand on sent le danger, c’est le B-A-BA sur la route ». Mais, l’avis divergeant revient à Gwendoline, 27 ans. Pour elle, ce qui exaspère est l’amende de 75 euros, en cas de circulation ou stationnement sur une bande cyclable : « Une voiture, ça coûte cher. L’essence, ça coûte cher. Les contraventions, ça coûte cher. Il faudrait donc de temps en temps faciliter aussi la vie des automobilistes, plutôt que renforcer les contraintes ». Contraintes qui valent pourtant moins qu’une vie humaine…


http://www.leprogres.fr/societe/2011/03/01/pietons-cyclistes-et-automobilistes-une-cohabitation-encore-delicate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://derje.blogspot.com/
 
Piétons, cyclistes : risques mortels à tous les coins de rue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cols "cyclistes"
» Sécurité : responsabilité des cyclistes et automobilistes
» Bonjour a tous
» salut a tous
» Quel est, selon vous, le meilleur coureur de tous les temps?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le vélo dans le Grand Lyon :: Tout le vélo :: Facilités et difficultés du vélo-
Sauter vers: