Le vélo dans le Grand Lyon

Tout sur le vélo à Lyon et surtout Vélo'V le nouveau chouchou du Gd Lyon et de JCDecaux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans la rue, les cyclistes payent cher leurs imprudences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Derje Boven
Cycliste pro


Nombre de messages : 252
Age : 37
Localisation : Les Roches de Condrieu (38)
Date d'inscription : 22/06/2005

MessageSujet: Dans la rue, les cyclistes payent cher leurs imprudences   Mer 26 Oct 2011 - 10:34

http://www.leprogres.fr/rhone/2011/10/26/dans-la-rue-les-cyclistes-payent-cher-leurs-imprudences-face-aux-voitures

Rhône - Sécurité routière. Dans la rue, les cyclistes payent cher leurs imprudences face aux voitures

Défier les voitures en se jouant du code de la route au guidon d’un vélo comporte des risques. En effet, les cyclistes sont plus vulnérables et plus exposés aux dangers de la rue. Dans le Rhône, on recense autour de 1 000 accidents à vélo chaque année.


Métro-boulot-dodo, c’est fini ? Selon le Grand Lyon, entre 30 et 90 000 cyclistes se retrouvent chaque jour dans les rues de l’agglomération lyonnaise et sur ses 300 kilomètres de pistes et bandes cyclables. Ce mode de déplacement « doux » pour l’environnement et les portefeuilles est dans le vent, mais une entorse au code de la route peut coûter cher.

Depuis août, deux cyclistes sont décédés à Lyon, alors que les accidents mortels à vélo sont rares (deux par an depuis 2006).

Dans le Rhône, seulement un accident sur dix nécessite l’intervention des pompiers. Mais tous les jours, la rude bataille du bitume se poursuit. Un combat déséquilibré pour les cyclistes, qui n’ont ni carrosserie pour se protéger, ni klaxon pour se signaler. Une injustice que certains réparent en se mettant en danger au guidon de leur bicyclette, lorsqu’ils prennent des libertés avec le code de la route.

« Franchir un stop sans s’arrêter, passer quand le feu est rouge, rouler en sens interdit, dans un couloir de bus… La principale raison cause d’accident à vélo est le non-respect du code de la route », analyse Laurence Kersauze-Bodin, responsable du bureau de la Sécurité routière de la préfecture du Rhône.

Il faut savoir que goûter aux joies du pédalage est soumis aux mêmes règles que lorsqu’on conduit une voiture. Par exemple, un cycliste peut écoper d’une amende de 135 euros s’il est pris en train de rouler en sens interdit. D’autres préféreraient qu’on verbalise les automobilistes. « Quand il y a quelqu’un de garé en double file sur une piste cyclable, le cycliste est obligé de déboîter, c’est dangereux si les voitures arrivent vite derrière », note Bernard Chlous, président de l’association « Onroulou ? », qui milite pour les droits des cyclistes sur la route. « La verbalisation des cyclistes est un moyen de les sensibiliser à la sécurité, mais on ne peut pas mettre un policier derrière chaque usager de la rue », poursuit Laurence Kersauze-Bodin.

Elle insiste sur l’obligation d’équiper son vélo de réflecteurs et de feux pour que les cyclistes, à défaut d’être entendus, soient vus de nuit. Mais certains roulent sur le trottoir tout simplement parce qu’ils ne se sentent pas capables d’affronter les voitures. « Nous voulons sécuriser le cheminement cycliste en installant plus de bandes et de pistes cyclables sur la voirie », explique Gilles Vesco, 36 e vice-président du Grand Lyon en charge de la Politique des déplacements. « Faire descendre les cyclistes du trottoir à la route, c’est protéger les piétons et inviter les automobilistes à mieux cohabiter avec eux ». Aujourd’hui, le vélo représente 5 % des déplacements dans l’agglomération contre 38 % pour la voiture).

Les principaux dangers pour les cyclistes
> Les voitures et les camions de livraison garés en double file sur les bandes cyclables : ils obligent les cyclistes à déboîter et les véhicules qui le suivent à ralentir pour le laisser passer.

> Les automobilistes qui ouvrent leur portière sans regarder si une voiture ou un cycliste est à l’approche. Ce cas représente 25 % des accidents à vélo.

> Les doubles sens cyclables : dans une zone à sens unique, limitée à 30 km/h et dotée d’une bande cyclable, les cyclistes peuvent circuler dans le sens contraire des automobilistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://derje.blogspot.com/
moisansnez
Cycliste pro


Nombre de messages : 111
Age : 63
Localisation : Part-Dieu
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Dans la rue, les cyclistes payent cher leurs imprudences   Ven 4 Nov 2011 - 1:10

Derje Boven a écrit:
http://www.leprogres.fr/rhone/2011/10/26/dans-la-rue-les-cyclistes-payent-cher-leurs-imprudences-face-aux-voitures

Rhône - Sécurité routière. Dans la rue, les cyclistes payent cher leurs imprudences face aux voitures

Défier les voitures ..

[b]Les principaux dangers pour les cyclistes

...

> Les doubles sens cyclables : dans une zone à sens unique, limitée à 30 km/h et dotée d’une bande cyclable, les cyclistes peuvent circuler dans le sens contraire des automobilistes.

C'est une plaisanterie!
La Ville de Lyon n'a pas trouvé UN SEUL accident résultant d'un choc frontal dans un double sens cyclable
et ce n'est pas faute d'avoir cherché!!!
Tout ce qu'elle a exhumé, c'est un bris de lunettes!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dans la rue, les cyclistes payent cher leurs imprudences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lunettes pour cyclistes
» En ce moment
» Plus de vélo dans les TER en région Rhône-Alpes !
» Faire sécher ses chaussures de vélo
» Pêche dans la Veyle à Vendeins (01)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le vélo dans le Grand Lyon :: Tout le vélo :: Facilités et difficultés du vélo-
Sauter vers: